Nous utilisons des quantités non durables des ressources naturelles de la Terre. Nous devons améliorer le taux de productivité des ressources («faire plus avec moins») plus rapidement que le taux de croissance économique. C'est la notion de «découplage».

    Le rapport

      Téléchargez le rapport complet: EN
      Téléchargez le résumé à l'intention des décideurs: EN  |  JA  |  SP
      Téléchargez la fiche d'information: EN  |  JA  |  RU
      Téléchargez la présentation: EN

      A propos de ce rapport

      D'ici 2050, l'humanité pourrait dévorer environ 140 milliards de tonnes de minéraux, de minerais, de combustibles fossiles et de biomasse par an - trois fois son appétit actuel - à moins que le taux de croissance économique ne soit «découplé» du taux de consommation des ressources naturelles.

      Les citoyens des pays développés consomment en moyenne 16 tonnes de ces quatre ressources clés par habitant (allant jusqu'à 40 tonnes ou plus par personne dans certains pays développés). À titre de comparaison, la personne moyenne en Inde consomme aujourd'hui quatre tonnes par an.

      Avec la croissance à la fois de la population et de la prospérité, en particulier dans les pays en développement, la perspective de niveaux de consommation de ressources beaucoup plus élevés est «bien au-delà de ce qui est probablement durable» si elle est réalisée avec des ressources mondiales limitées, prévient ce rapport de le groupe international d'experts sur les ressources.

      Déjà, le monde est à court de sources bon marché et de haute qualité de certaines matières essentielles telles que le pétrole, le cuivre et l'or, dont les approvisionnements nécessitent à leur tour des volumes toujours croissants de combustibles fossiles et d'eau douce. L'amélioration du taux de productivité des ressources («faire plus avec moins») plus rapidement que le taux de croissance économique est la notion qui sous-tend le «découplage», explique le Groupe. Cet objectif, cependant, exige de repenser d'urgence les liens entre l'utilisation des ressources et la prospérité économique, étayés par un investissement massif dans l'innovation technologique, financière et sociale, pour au moins geler la consommation par habitant dans les pays riches et aider les pays en développement à suivre une approche plus durable. chemin.

      PNUE (2011) Découplage de l'utilisation des ressources naturelles et des impacts environnementaux de la croissance économique, Rapport du Groupe de travail sur le découplage au Groupe international de ressources. Fischer-Kowalski, M., Swilling, M., von Weizsäcker, EU, Ren, Y., Moriguchi, Y., Crane, W., Krausmann, F., Eisenmenger, N., Giljum, S., Hennicke, P ., Romero Lankao, P., Siriban Manalang, A., Sewerin, S.

      Vidéos

      Ressources additionnelles

      Le saviez-vous?

      60 milliards de tonnes de minéraux de construction, de minerais et de minéraux industriels, de combustibles fossiles et de biomasse sont extraits chaque année

      9 tonnes par personne et par an

      La personne moyenne dans le monde utilise 9 tonnes de ressources chaque année

      Le changement est nécessaire

      Le découplage exigera des changements dans les politiques gouvernementales, le comportement des entreprises et les habitudes de consommation publique

      Autres rapports