Les ressources en terres sont l'un des cadeaux les plus précieux de la nature. Ils nous nourrissent et aident nos sociétés et nos économies à prospérer. Ce rapport examine comment mieux évaluer et utiliser le potentiel des terres pour parvenir à la neutralité en matière de dégradation des terres.

    Le rapport

      Téléchargez le rapport complet: EN
      Téléchargez le résumé à l'intention des décideurs: EN  |  CH
      Téléchargez la fiche d'information: EN  |  CH  |  SP

      Les ressources en terres sont l'un des cadeaux les plus précieux de la nature. Ils nous nourrissent et aident nos sociétés et nos économies à prospérer. Quelque 2.5 milliards de petits exploitants agricoles dans le monde gèrent environ 500 millions de petites exploitations, fournissant plus de 80% de la nourriture consommée en Asie et en Afrique subsaharienne.

      Ces ressources se dégradent à un rythme alarmant. On estime que 33 pour cent des sols sont modérément à fortement dégradés en raison de l'érosion, de l'épuisement des nutriments, de l'acidi fi cation, de la salinisation, du compactage et de la pollution chimique. Chaque année, nous perdons 24 milliards de tonnes de sols fertiles et 15 milliards d'arbres, ce qui coûte à l'économie environ 40 milliards de dollars.

      • PNUE (2016) Libérer le potentiel durable des ressources foncières: systèmes, stratégies et outils d'évaluation. Un rapport du Groupe de travail sur les terres et les sols de le groupe international d'experts sur les ressources. Herrick, JE, O. Arnalds, B. Bestelmeyer, S. Bringezu, G. Han, MV Johnson, D. Kimiti, Yihe Lu, L. Montanarella, W. Pengue, G. Toth, J. Tukahirwa, M. Velayutham, L. Zhang.

      Le saviez-vous?

      Nous perdons 24 milliards de tonnes de sols fertiles et 15 milliards d'arbres par an, pour un coût de 40 milliards de dollars.

      Le saviez-vous?

      On estime que 33 pour cent du sol mondial est modérément à fortement dégradé.

      La restauration des terres et la conservation de la biodiversité sont essentielles pour parvenir à la neutralité en matière de dégradation des terres.

      Autres rapports