Le groupe international d'experts sur les ressources(IRP) fête ses 15th Anniversaire en 2022. Au cours des 15 dernières années, l'IRP s'est imposé comme la principale interface voix et science-politique sur l'utilisation des ressources naturelles.

La chronologie suivante vous guidera à travers les moments clés de la vie du Panel. Avec le mur des membres du panel, les 15 ans de recherche en instantanés et une série d'événements à venir, nous vous invitons à commémorer le 15e anniversaire de l'IRP avec nous. 

 

2007

Origines 

Sur 9 November 2007, le Groupe d'experts international sur la gestion durable des ressources (ancien nom de l'IRP) a été officiellement lancé lors du Forum mondial de la science à Budapest, en Hongrie. En reconnaissant que « le développement socio-économique de nos sociétés et le bien-être des sociétés du futur dépendent des ressources naturelles de la terre », l'objectif du Panel était de favoriser une gestion durable des ressources, conduisant au découplage global de la croissance économique et de la dégradation de l'environnement.

Les forces motrices de la création du Groupe ont été le Programme Environnement des Nations Unies (PNUE) accompagnés par la Commission européenne

La 1ère réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Budapest, Hongrie, du 8 au 10 novembre 2007

Vidéo : Cérémonie de lancement de l'IRP le 8 novembre 2007 (Source : Académie hongroise des sciences)

2008

Unissant leurs forces

Deux réunions à Rome, Italie (mai) et Santa Barbara, États-Unis (novembre) ont abouti à des décisions importantes sur le programme de travail, la composition et les procédures du Panel, en particulier pour le processus d'examen par les pairs. Quatre groupes de travail ont été réunis en se concentrant sur le découplage, la hiérarchisation, les biocarburants et les flux mondiaux de métaux.

Le Comité directeur du Groupe s'est élargi à 18 membres, couvrant des pays des cinq continents et un certain nombre d'organisations de la société civile, notamment le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD), le Conseil international pour la science (ICSU) et l'Union mondiale pour la nature (UICN), entre autres.

La 2e réunion du Panel international de ressources à Rome, Italie, les 19 et 20 mai 2008

3ème réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Santa Barbara USA en novembre 2008

2009

Lancement du premier rapport et participation au premier Forum mondial des ressources

Le premier rapport Évaluation des biocarburants A été lancé. Il a fourni une évaluation systémique et des options scientifiques pour le sujet très débattu de la production durable et de l'utilisation de la biomasse.

Le Groupe a organisé un événement parallèle au premier Forum mondial des ressources à Davos, en Suisse, contribuant au développement de nouveaux cadres économiques pour promouvoir l'utilisation durable des ressources. Une présentation sur les comptes de flux de matières a été faite lors de la 4e réunion du Comité d'experts des Nations Unies sur la comptabilité environnementale et économique à New York, aux États-Unis.

La 4ème réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Paris, France, du 2 au 5 juin 2009

2010

Visibilité croissante

Le nouveau rapport du Panel Évaluation des impacts environnementaux de la consommation et de la production: produits et matériaux prioritaires a fait les gros titres du Guardian et d'autres grands journaux, appelant à une transformation substantielle des secteurs de l'énergie et de l'agriculture. Cela a été suivi de deux rapports sur les métaux (Stocks de métaux dans la société et Taux de recyclage des métaux) fournissant un avertissement précoce indiquant que les métaux critiques nécessaires à la fabrication d'éoliennes, de panneaux solaires et de batteries de voitures hybrides et électriques sont rares et coûteux - pourtant, seulement 1 % d'entre eux sont recyclés.

Le rôle essentiel du Groupe d'experts dans la transition vers la durabilité a été de plus en plus reconnu dans les forums politiques, notamment le Forum mondial de l'OCDE sur l'environnement de 2010 : Gestion durable des matériaux, qui a guidé la mise en œuvre du Plan d'action G8 Kobe 3R (Réduire, réutiliser et recycler).

La 7e réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Stellenbosch, Afrique du Sud, du 22 au 25 novembre 2010

2011

Le découplage prend de l'ampleur

Le rapport « Découplage » (Découpler l'utilisation des ressources naturelles et les impacts environnementaux de la croissance économique) a été lancé en 2011, jetant les bases d'une décennie de recherche et d'action politique sur la gestion durable des ressources et sa relation avec la croissance économique et le bien-être humain.

« Dissocier la croissance de la dégradation de l'environnement est le défi numéro un auquel sont confrontés les gouvernements dans un monde où le nombre de personnes augmente, les revenus augmentent, la demande de consommation croissante et le défi persistant de la réduction de la pauvreté », a déclaré Achim Steiner, administrateur du PNUD et ancien directeur exécutif du PNUE.

Vidéo : Qu'est-ce que le découplage ? (Source : IRP)

2012

Engagement à Rio+20

Lors de la Conférence des Nations Unies Rio+20 sur le développement durable, le Groupe a publié Gestion responsable des ressources pour un monde durable. Il a présenté les principales conclusions de cinq évaluations précédentes à ce jour. Le document final de Rio +20 a reconnu la contribution du Panel à la science de l'efficacité des ressources et l'importance de découpler la dégradation de l'environnement de la croissance économique pour les décideurs politiques et les chefs d'entreprise. L'IRP a également fourni des orientations scientifiques pour l'élaboration du Cadre décennal de programmes sur la consommation et la production durables (10YFP), adopté à Rio+10.

Le Panel a attiré de plus en plus l'attention de la communauté des affaires. Le Forum économique mondial a cité l'IRP dans son article de 2012 Plus avec moins : mise à l'échelle de la consommation durable et de l'efficacité des ressources. La Chambre de Commerce Internationale (CCI) a lancé son Guide de l'économie verte et a commencé un partenariat avec l'IRP dans le but d'améliorer la durabilité industrielle.

Excellence Nassir Abdulaziz Al-Nasser, Président de la soixante-sixième session de l'Assemblée générale, le Secrétaire général Ban Ki-moon et Excellence Dilma Rousseff, Présidente du Brésil à l'ouverture de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, baptisée Rio+20. Le segment de haut niveau a eu lieu à Rio de Janeiro, Brésil, le 20 juin 2012. Photo ONU/Maria Elisa Franco

2013

Engager les acteurs régionaux

En 2013, l'IRP a publié l'évaluation Découplage au niveau de la ville inciter à de nouvelles mesures politiques d'efficacité des ressources au niveau de la ville, telles que l'investissement dans des infrastructures durables et des technologies vertes. Deux autres évaluations - Recyclage des métaux et Risques et défis environnementaux des flux et cycles des métaux d’origine anthropique – a mis en lumière les opportunités et les limites du recyclage des métaux et a présenté une approche centrée sur le produit et basée sur la physique de la conception pour le recyclage et l'efficacité des ressources pour estimer les opportunités et les limites du recyclage.

Avec l'ambition d'atteindre les décideurs politiques et les parties prenantes aux niveaux régional et national, le Panel a organisé des séminaires internationaux sur l'efficacité des ressources et l'approche de découplage à Bangkok, Thaïlande en 2012, et à Nairobi, Kenya, et à Siem Reap, Cambodge en 2013. Le Panel a également coopéré avec l'UE pour accueillir des discussions scientifiques et politiques sur la qualité de l'air et le changement climatique au cours de la Semaine verte de l'UE 2013. Les travaux du Groupe ont déclenché un effort scientifique aux niveaux régional et national pour évaluer les flux de matières et la productivité des ressources - un exemple est l'évaluation du PNUE de 2013 en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Séminaire de haut niveau sur la gestion responsable des ressources naturelles pour une Afrique durable : meilleure science pour l'élaboration de politiques éclairées à Nairobi, Kenya, les 2-3 novembre 2013

Vidéo : IRP à Semaine verte de l'UE (Source : PNUE)

2014

Engagement mondial pour renforcer l'interface science-politique à l'UNEA-1

2014 marqué le 1ère session de l'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement composé des représentants de tous les pays membres de l'ONU. L'Assemblée a adopté une résolution sur le renforcement de l'interface science-politique des affaires environnementales. Les pays ont exprimé leur appréciation pour les contributions du Panel et ont demandé au Panel de fournir régulièrement des informations sur la situation mondiale et les tendances de l'utilisation et de la gestion des ressources naturelles.

Au cours de cette année, l'IRP a publié trois évaluations scientifiques. Les Découplage 2 rapportent les technologies, les opportunités et les options politiques proposées pour accélérer le découplage et récolter les avantages environnementaux et économiques d'une productivité accrue des ressources. Les Évaluation de l'utilisation mondiale des terres rapport a examiné les tendances et les impacts de l'utilisation des terres à l'échelle mondiale, et les Bâtir le capital naturel Le rapport a souligné les avantages potentiels de l'initiative REDD+ pour assurer le bien-être de millions de personnes dans les pays en développement.

Vidéo : La 15e réunion du Panel international de ressources

2015

Les ressources naturelles au centre de l'Agenda 2030 pour le développement durable

2015 a marqué le lancement de l'Agenda 2030 pour le développement durablet et ses 17 objectifs de développement durable (ODD) qui se concentrent largement sur la gestion durable des ressources naturelles grâce, en partie, au rôle actif du Panel dans le Assemblée générale des Nations UniesGroupe de travail ouvert sur les ODD. Le Panel a lancé l'article de réflexion Cohérence des politiques des objectifs de développement durable examiner les liens entre les ressources et les compromis potentiels entre les ODD.

L'IRP a également contribué à plusieurs discours politiques avec une perspective de ressources naturelles. Le papier 10 messages clés sur le changement climatique a informé le point de repère COP21 à Paris appelant à placer la gestion durable des ressources au centre de l'action climatique. Le rapport Commerce international des ressources : une évaluation biophysique a évalué les implications de l'augmentation rapide des flux commerciaux pour l'efficacité des ressources mondiales et de l'environnement et a informé les travaux de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

La 16e réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Hanoï, Vietnam du 25 au 29 mai 2015

2016

Aller au-delà des études spécifiques aux ressources pour adopter des approches systématiques

Alors que le Groupe a consacré une grande partie de ses recherches aux problèmes liés à l'utilisation, aux stocks et à la rareté de ressources spécifiques telles que les biocarburants, l'eau et les métaux, il est progressivement passé à l'examen d'approches systématiques de l'utilisation des ressources, comme plusieurs rapports de 2016 l'ont démontré. Le rapport Libérer le potentiel durable des terres a proposé des outils pour aider les utilisateurs des terres à évaluer et à utiliser efficacement leur potentiel foncier et a contribué à l'initiative d'action conjointe Chine et UNCCD pour lutter contre la désertification le long de la route de la soie. Les Systèmes alimentaires et ressources naturelles Le rapport a identifié 12 façons de transformer nos systèmes alimentaires pour lutter contre la faim, utiliser les ressources naturelles plus efficacement et endiguer les dommages environnementaux. Les Flux de matières mondiaux et productivité des ressources Le rapport montrait les tendances mondiales de l'utilisation des ressources naturelles sur quatre décennies et proposait des indicateurs pour la formulation de politiques fondées sur des données probantes.

Ensemble, ces évaluations ont montré les défis et les opportunités à venir alors que nous passons à une société mondiale prospère, équitable et respectueuse de l'environnement et ont contribué à placer la consommation au premier plan des efforts mondiaux, passant d'une approche centrée sur la production.

En outre, deux cours d'apprentissage en ligne ont été lancés pour diffuser les connaissances de l'IRP, notamment Le formateur de la révolution des ressources pour les entreprises ainsi qu'un cours en ligne ouvert et massif (MOOC) sur Systèmes alimentaires durables en Asie du Sud-Est développé en partenariat avec le World Resources Forum et le Stockholm Environment Institute respectivement.

La 18e réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Cape Town, Afrique du Sud en juin 2016

2017

Engagement avec le G7, le G20, les principales parties prenantes et une nouvelle base de données mondiale

Grâce en partie à la contribution du Groupe, en 2017, l'efficacité des ressources a été soulevée comme un sujet crucial par les pays du G7 et du G20. Le groupe d'experts a soutenu le développement de l'Alliance pour l'efficacité des ressources du G7 et de la feuille de route quinquennale de Bologne décrivant les prochaines étapes pour faire progresser l'efficacité des ressources.

L'IRP Efficacité des ressources rapport, élaboré à la demande du G7, a été intégré à la discussion du sommet du G7 qui s'est tenu au Japon, puis à la première réunion du dialogue du G20 sur l'efficacité des ressources en Allemagne en 2017. Le communiqué des ministres de l'Environnement du G2017 de 7 déclarait : « Nous soutenir les principales conclusions des rapports de l'IRP et de l'OCDE selon lesquelles l'utilisation efficace des ressources peut améliorer la résilience économique et environnementale globale de nos pays. Nous considérons qu'une augmentation substantielle de l'efficacité des ressources est essentielle pour atteindre les ODD et les cibles et objectifs climatiques associés de manière rentable et nous examinerons les recommandations politiques pertinentes des deux rapports ».

Le rapport Choix de technologies vertes a été publié - la première évaluation internationale de ce type pour étudier l'utilisation des ressources et les impacts environnementaux du déploiement à grande échelle des technologies d'efficacité énergétique tout au long de leur cycle de vie. Le Groupe a également lancé le Évaluation de l'utilisation des ressources mondiales rapport à l'UNEA-3, et activement engagé dans un certain nombre de discussions politiques, y compris le Forum mondial sur l'économie circulaire, l'événement parallèle COP23 à Bonn, le Forum ONU DESA sur la science, la technologie et l'innovation, entre autres.

L'autorité Base de données sur les flux mondiaux de matériaux a été lancé en fournissant des indicateurs de flux de matières directs et basés sur la consommation pour sept régions du monde et plus de 185 pays, et servant de source de données officielle pour suivre les progrès des cibles des ODD8 et ODD12.

La 21e réunion de le groupe international d'experts sur les ressources à Lima, Pérou, du 20 au 23 novembre 2017.

2018

Intégration de l'économie circulaire

Avec l'intérêt croissant du monde pour l'économie circulaire et les travaux du Panel, l'IRP a conclu de nouveaux accords avec le Forum économique mondial et la Fondation Ellen McArthur pour aider les décideurs politiques, l'industrie et la société à gérer les ressources de manière durable.

Deux grands travaux de recherche ont été lancés. Redéfinir la valeur - La révolution manufacturière est l'un des premiers à quantifier les avantages des processus de conservation de la valeur au sein des systèmes économiques industriels. Le poids des villes : ressources nécessaires pour l’avenir de l’urbanisation  a appelé à une nouvelle stratégie pour l'urbanisation du 21e siècle, préconisant une transition vers des villes à faible émission de carbone, économes en ressources et inclusives. Les rapports ont été discutés lors du Forum de l'économie mondiale, du Forum mondial des villes, du Forum mondial de l'économie circulaire, de la réunion des ministres de l'Environnement du G7, du Dialogue du G20 sur l'efficacité des ressources, entre autres, et ont eu un impact profond sur le façonnement de nos villes et de nos économies.

Le groupe international d'experts sur les ressourcesa participé au premier Forum mondial de l'économie circulaire (WCEF) qui s'est tenu à Helsinki, en Finlande, du 5 au 7 juin 2017.

La WCEF s'est tenue à Yokohama, au Japon, du 22 au 24 octobre 2018 (Crédit photo : Sintra)

2019

 Le premier Global Resources Outlook

En 2019, le Panel a lancé la première édition de son rapport phare, le Perspectives des ressources mondiales. Des données clés ont montré que « l'extraction et le traitement des ressources représentent environ la moitié des émissions mondiales totales de gaz à effet de serre, plus de 90 % de la perte de biodiversité et du stress hydrique, et un tiers de la pollution de l'air ». Le rapport a établi un lien clair entre la gestion non durable des ressources et la triple crise planétaire du changement climatique, de la perte de biodiversité et de la pollution de l'air ; ainsi que des preuves de la contribution de la gestion durable des ressources à la croissance économique et au bien-être, attirant l'attention des décideurs, des entreprises, des médias et du public. Sur la base de cette recherche, le Panel a développé des fiches d'information spécifiques à chaque pays à la demande du G20 pour informer les parties prenantes nationales.

La même année, l'IRP a lancé le La restauration des terres comme moyen d’atteindre les Objectifs de Développement Durable  réflexion lors de la COP14 de l'UNCCD à Delhi, en Inde, et a informé la 9e Conférence de Trondheim sur la biodiversité. Il a également lancé le Efficacité des ressources et changement climatique Résumé pour les décideurs à la COP25 de la CCNUCC à Madrid, en Espagne, contribuant au nouvel engagement pris entre le PNUD et le PNUE de travailler ensemble pour créer un « modèle » pour inclure l'efficacité des ressources dans 100 contributions déterminées au niveau national (CDN).

Enfin et surtout, l'IRP a été citée comme l'une des principales sources de la Accord vert de l'UE lancé en 2019. Il a également attiré l'attention des organes politiques multilatéraux : mentionné dans la feuille de route pour le dialogue du G20 sur l'efficacité des ressources, le communiqué des ministres de l'environnement du G7 et les résolutions et déclarations de l'UNEA-4. L'ONU, la CESAP et l'ASEAN ont contacté l'IRP pour obtenir des conseils sur la manière d'établir un groupe de ressources dans la région de l'ASEAN.

Le groupe international d'experts sur les ressourcesa présenté les conclusions du rapport phare de Global Resource Outlook 2019 lors de la quatrième session de l'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement qui s'est tenue à Nairobi, au Kenya, du 11 au 15 mars 2019.

Le groupe international d'experts sur les ressourcesa lancé le résumé sur l'efficacité des ressources et le changement climatique à l'intention des décideurs lors de la 25e COP sur le climat qui s'est tenue à Madrid, en Espagne, le 11 décembre 2019.

2020

Bien-être pour tous

En 2020, le monde a vécu un moment sans précédent. Une déclaration des coprésidents de l'IRP Janez Potočnik et Izabella Teixeira a souligné le point de vue du Panel : « La gravité de cette pandémie nous donne une reconnaissance renouvelée de l'interconnexion entre les sociétés et la nature. Pour reconstruire mieux, une utilisation plus intelligente des ressources naturelles est essentielle. Nous devons passer à un nouveau paradigme d'utilisation des ressources qui soit socialement équitable, économiquement résilient et respectueux de l'environnement ».

L'IRP a lancé la pièce Construire des sociétés résilientes après la pandémie de Covid-19 pour guider l'action politique dans la construction d'un avenir résilient en changeant nos façons de générer de la richesse, de vivre, de bouger et de manger. Il a également lancé le Gouvernance des ressources minérales au 21st siècle rapport et a co-organisé une série de consultations régionales, illustrant comment une bonne gestion dans le secteur extractif peut aider à atteindre les ODD. Il a également lancé le Commerce durable des ressources document, démontrant qu'un tiers du volume total de matériaux extraits dans l'économie mondiale est lié à la production de biens échangés, et suggérant des politiques commerciales plus durables et circulaires.

La collaboration entre l'IRP et le PNUD a été renforcée : le Panel a apporté sa contribution au Rapport sur le développement humain 2020 du PNUD qui a évalué les voies pour répondre aux aspirations des personnes en équilibre avec la planète et a amélioré l'indice de développement humain (IDH) en intégrant la dimension environnementale.

Enfin, le Groupe a tenu sa première réunion virtuelle et s'est félicité des remarques liminaires de la Directrice exécutive du PNUE, Inger Andersen, qui a déclaré : et la prospérité économique pour tous. Une ère où nous utilisons les ressources dans les limites des capacités durables de la planète. Ainsi, pour l'avenir, l'IRP est de plus en plus central et pertinent ».

 

Vidéo : Les principales réalisations de le groupe international d'experts sur les ressources en 2020 (Source : IRP)

2021

Entrer dans la décennie d'action

"L'humanité fait la guerre à la nature", a prévenu le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Les PNUE 2021 Faire la paix avec la nature Le rapport s'est appuyé sur les conclusions des évaluations mondiales de l'IRP, du GIEC, de l'IPBES, du rapport sur l'Avenir de l'environnement mondial, etc. Il visait à créer un plan pour une transition vers des économies circulaires et des sociétés plus justes, en luttant contre le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution au début de la Décennie d'action.

Au cours de cette Décennie d'action, dans le but de catalyser une action politique fondée sur la science en matière de consommation et de production durables, l'IRP a travaillé avec le One Planet Network à la demande de l'UNEA pour produire un rapport qui démontre l'utilisation de la méthodologie de l'approche de la chaîne de valeur dans trois secteurs critiques - l'alimentation, la construction et les textiles. Cela a été fait grâce à des consultations avec les parties prenantes des ressources des gouvernements, des entreprises et des sociétés civiles et a finalement conduit à la publication d'un rapport conjoint.

En outre, l'IRP a soutenu le lancement du hub ODD 12 qui aide les pays à suivre les progrès de l'ODD 12 sur la consommation et la production durables. Le Groupe a également travaillé avec le PNUE, Eurostat et UNSD pour présenter un Manuel mondial sur la comptabilité des flux de matières à l'échelle de l'économie, fournissant des orientations mondiales sur la compilation des comptes des flux de matières qui peuvent être utilisés par les systèmes statistiques nationaux du monde entier.

Cette année marque non seulement le début de la Décennie d'action, mais aussi la Décennie de la restauration des écosystèmes et la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable. Alors que les décideurs politiques se préparent pour la COP15 sur la biodiversité à Kunming, en Chine, les coprésidents de l'IRP ont publié un article d'opinion présentant quatre principes de gestion des ressources naturelles pour renforcer la gouvernance de la biodiversité. Ils ont pris la parole lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN, du Sommet mondial des solutions et ont organisé le tout premier dialogue avec les jeunes pour impliquer les jeunes dans cette décennie critique.

Pour marquer le début de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable, le Groupe a également lancé deux études marines : l'une sur la gouvernance des ressources côtières et ses implications pour une économie bleue durableet l'autre sur politiques visant à réduire les déchets plastiques marins, informant le G20 Osaka Blue Ocean Vision qui a reçu le soutien de plus de 80 pays et régions.

Enfin, une série de consultations ont été menées : le comité directeur de l'IRP, les membres du panel, les partenaires stratégiques et d'autres parties prenantes se sont réunis pour définir le plan de travail du panel dans les années à venir. 2022 verra le lancement du programme de travail 2022-2025 de l'IRP alors que nous célébrons son 15th anniversaire et 50 du PNUEth anniversaire. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec vous pour fournir des connaissances de pointe sur l'utilisation des ressources naturelles, éclairant l'action politique pour les personnes et la planète.

La 27e réunion de le groupe international d'experts sur les ressources tenue virtuellement du 31 mai au 4 juin 2021

Apprendre encore plus